Communiqué de presse du 3 juillet 2015

 

Suite au contrôle de cortisolémie effectué par l’UCI sur tous les coureurs participant au Tour de France 2015, MPCC a eu communication ce vendredi après-midi des résultats anonymés concernant ses 14 équipes membres présentes au départ.

 

Ses résultats faisant apparaître un cas de cortisolémie anormalement basse, l’équipe Astana a immédiatement averti Roger Legeay, Président de MPCC, de l’identité de ce coureur (Lars Boom).

 

Selon l’article 9 du règlement intérieur de MPCC, en cas de cortisolémie anormalement basse, la reprise de la compétition se fera après 8 jours de repos minimum supplémentaire et retour à la normale de la cortisolémie.

 

MPCC tient à rappeler que ces tests de cortisolémie sont effectués dans le cadre de la santé et non de la lutte antidopage.