Wild Cards : Objectif 100% pour le MPCC

Cette année, 89% des Wild Cards attribuées étaient destinées à des équipes étant membres du MPCC.

Pour réaliser cette infographie, nous avons analysé les invitations des 37 épreuves cyclistes inscrites au calendrier World Tour, afin de différencier celles qui ont été adressées à des équipes continentales professionnelles membres du MPCC de celles qui ne l’étaient pas. 

 
Un chiffre à retenir : 89% des invitations en World Tour ont été adressées à des équipes membres du MPCC. Il faut avoir à l’esprit que les invitations concernent sur les 37 épreuves du World Tour généralement 3 ou 4 équipes pour les courses par étapes et jusqu’à 11 équipes pour les épreuves d’un jour.
 
Sur ces 187 invitations délivrées sur l’ensemble de la saison, nous avons isolé celles concernant les 3 grands Tours ainsi que les 5 monuments de la saison pour pouvoir dégager une tendance chez les organisateurs les plus puissants. 
 
Il en résulte que pour 2 des grands Tours (Tour de France et Vuelta) ainsi que pour les 2 monuments des Classiques organisés par A.S.O (Paris-Roubaix et Liège-Bastogne-Liège), les invitations dans leur intégralité étaient destinées à des équipes membres du MPCC. 
 
Concernant l’autre grand Tour (le Giro), ainsi que 2 des 5 monuments (Milan-San-Remo et Tour de Lombardie), épreuves organisées par R.C.S, nous ne pouvons pas en dire autant. Toutes possèdent des équipes non-membres du MPCC au départ de ces épreuves.
 
Enfin, il ressort assez nettement que toutes les épreuves Word Tour organisées sur le sol belge jouent à 100% la carte MPCC, ce qui n’est pas encore le cas d’autres pays comme la France et l’Allemagne pourtant très vindicatifs sur les principes d’éthique.
 
Le MPCC tient à souligner l’engagement fort et remarquable de certains organisateurs qui permet de renforcer la crédibilité de notre sport tout en déplorant le comportement de ceux qui ne souhaitent pas aller dans ce même sens, action pourtant indispensable pour l’avenir du cyclisme. Ainsi, le MPCC demande à ce que les invitations pour l’année 2019 soient attribuées à des équipes membres du mouvement, et incite les équipes et les fédérations non membres à s’engager pour des règles plus strictes.